NB ! Livraison dans les 2-5 jours ouvrables !

Sac à dos

Votre sac à dos est vide.

15 jours et nuits magiques en Laponie

Bien que beaucoup d’entre nous commencent à rêver du printemps en février, nos camarades randonneurs estoniens Kätlin Nedo et Hans Markus Antson ont décidé de faire une randonnée polaire à la place. Ils ont passé 15 jours dans le parc national de Riisitunturi en Laponie. Avant que l’été chaud n’arrive, prenons un bain imaginaire glacé avec Hans et Kätu. Le couple de randonneurs a partagé son aventure magique et ses conseils de randonnée hivernale les plus importants. Vous trouverez ici l’inspiration et des astuces pour planifier votre aventure hivernale à l’avance !

HANS: La randonnée hivernale n’est pas très différente de la randonnée estivale car beaucoup d’actions sont similaires. Mais il est toujours important de planifier plus soigneusement, car quand l’on se trouve dans ce genre de conditions extrêmes, cela peut avoir des conséquences bien plus graves.

  1. Habillez-vous en conséquence !
  2. Assurez-vous d’avoir bien chaud avant d’enfiler votre sac de couchage !
  3. Un sac de couchage chaud ne suffit pas, il est conseillé d’avoir un matelas de sol pour être bien isolé du froid.
  4. Mangez des aliments riches en calories pour que votre corps ait de l’énergie à brûler et vous n’aurez pas froid !

De l’idée à la Laponie 2 semaines plus tard

HANS: Je rêvais de visiter cette région depuis presque 10 ans, lorsque j’ai vu pour la première fois les photos d’autres photographes estoniens de la nature d’arbres croulants sous le poids de la neige. Avec Kätlin, nous parlions également d’aller en Laponie depuis au moins trois ans. Cependant, l’idée de ce voyage d’hiver est venue au dernier moment. Nous devions faire un voyage d’hiver en Estonie, mais il n’y avait pratiquement pas de neige dans la région sélectionnée. Puis Kätu a proposé d’aller en Laponie, deux semaines plus tard nous nous sommes retrouvés parmi les sapins enneigés !

KÄTU: Personnellement, avant le voyage, je ne pouvais pas vraiment imaginer à quoi ressemblerait cette vie et comment je ferais pour lutter contre le froid. En même temps, il n’y avait pas de craintes, car nous avions passé des nuits sous tente en hiver sans aucun problème. Mais oui, c’est autre chose de vivre dans le froid extérieur 24h/24 et 7j/7 sans pouvoir se réchauffer à l’intérieur d’une pièce.

Premières aurores boréales et neige jusqu’au cou

HANS: Le premier jour nous avons été mis dans le bain tout de suite avec une température polaire (il faisait -24°C la nuit), un beau coucher de soleil et des aurores boréales la nuit. Ensuite, nous avons eu une semaine et demie de temps nuageux et trois nuits claires à la fin du voyage. Deux d’entre elles avec de très fortes activités d’aurores boréales durant la totalité des nuits et j’ai pu prendre des photos.

KÄTU: Cette randonnée hivernale s’est vraiment déroulée dans des conditions météorologiques les plus extrêmes que nous ayons jamais connues jusque-là. Des le début avec de la neige épaisse et à certains endroits jusqu’au cou. Heureusement, nous ne nous sommes pas enfoncés dans la neige, car nous avions des raquettes, ce qui nous maintenait assez bien en surface. Les températures froides de la première nuit du voyage ont rendu le début de notre aventure vraiment difficile. Les degrés quotidiens ont fluctué de -10°C à -26°C.

Mais en plus du froid, nous avons aussi dû faire face au vent et à l’humidité, car Riisitunturi est connue pour ses grandes collines. En raison de ces conditions, tous les arbres sont sous une épaisse couche de neige et de glace. C’était le spectacle le plus puissant que j’aie jamais vu ! En parlant de cette incroyable beauté, j’ai vu mes premières aurores boréales en Laponie ! Mais elles étaient plutôt modestes par rapport à celles que nous avons pu observer les jours suivants, tellement puissantes et merveilleuses !

Routine spéciale quotidienne

HANS: Puisque vous renoncez à toutes les commodités en randonnée, il est important de prendre soin de vos besoins de base, qui remplissent vos journées de toute façon. On peut dire que la randonnée est une routine, car les mêmes actions doivent être répétées quotidiennement

1. Quand je me réveille le matin, je fais bouillir de l’eau à partir de la neige et je fais du porridge pour le petit-déjeuner.

2. Kätu range les sacs de couchage et les matelas puis nous démontons la tente et assemblons les traîneaux.

3. Nous marchons raquettes aux pieds vers une nouvelle zone.

Nous n’avons pas compté les kilomètres de ce voyage et avons passé moins de temps à faire de la randonnée, car la vue était si belle et il n’y avait que 6 heures de lumière par jour. Je voulais aussi utiliser ce temps pour la photographie. Nous avons également fait des vlogs sur le voyage, où nous avons partagé des conseils de voyage, nous avions donc besoin de la lumière du jour pour filmer des vlogs et des vidéos.

5. Quand nous arrivons à un nouvel endroit, nous installons la tente.

6. J’installe notre chambre et je fais bouillir de l’eau pour boire et de l’eau pour préparer notre déjeuner et dîner en même temps. Faire bouillir l’eau de la neige est une activité extrêmement chronophage et qui prend donc beaucoup de temps.

Bien sûr, il existe d’autres activités, telles que prendre la pause déjeuner et manger des collations. Mais encore capturer les aurores boréales, les levers et couchers de soleil par temps clair.

Un bon équipement ne suffit pas

HANS: Un bon équipement est important pour la randonnée (surtout dans des conditions aussi extrêmes), mais les connaissances et les compétences nécessaires pour utiliser votre équipement sont encore plus importantes.

KÄTU: Nous étions bien préparés pour le froid : plusieurs couches de vêtements, sacs de couchage pour -30°C, tente 4 saisons et nourriture chaude disponible. Et, bien sûr, vous devez avoir la volonté nécessaire à ce genre d’expédition.

HANS: En hiver, on croit souvent qu’il faut porter les vêtements les plus épais, mais en fait il est important de s’habiller en fonction du niveau d’activité. Lorsque vous faites de la randonnée, portez des vêtements plus fins et portez des couches plus chaudes lorsque vous êtes immobile. Il est important de ne pas transpirer, car les vêtements se mouillent et vous pouvez attraper froid. De plus il n’est pas possible de bien faire sécher les vêtements.

S’il fait un peu plus frais en restant immobile, mais que les vêtements les plus chauds sont déjà en place, vous devez bouger un peu pour réchauffer à nouveau le corps.

KÄTU: Oui, les vêtements chauds seuls ne vous gardent pas vraiment au chaud, vous devez constamment penser et agir pour ne pas que votre corps refroidisse. La partie la plus désagréable de la journée pour moi a été d’arriver au camping et de passer ensuite à une couche de vêtements plus épaisse. Si vous avez fait de la randonnée toute la journée et que vous vous arrêtez enfin, votre corps commencera bientôt à avoir froid. Surtout si vous avez légèrement transpiré et que la sous-couche est un peu humide, même si en hiver il faut juste faire attention à ne pas trop transpirer. Lorsque vous portez enfin la couche chaude, vous vous sentez déjà plus agréable, mais vous devez toujours faire travailler votre corps pour ne pas refroidir.

Lutte pour garder les orteils au chaud

HANS: Nous avions des sacs de couchage -30°C. Mais pour avoir chaud, en plus d’un sac de couchage chaud, il faut aussi un bon matelas/natte qui isole du froid venant du sol. Si le tapis en dessous est de mauvaise qualité, même le sac de couchage le plus chaud commencera à refroidir. Lorsque vous dormez dans un sac de couchage, ne portez pas trop de vêtements, car cela ne laissera aucune place à l’air chaud dans le sac de couchage. En général, un sous-vêtement chaud en laine mérinos suffit ou vous pouvez dormir complètement nu. J’ai aussi dormi dans un sac de couchage à -24°C, je n’avais pas de sous-vêtements chauds et il faisait très chaud, même un peu trop ! Le sac de couchage agit comme un thermos, de même, une personne doit se réchauffer à l’intérieur du sac de couchage avec sa chaleur corporelle. Si vous enfilez un sac de couchage froid, il se peut qu’il ne vous réchauffe pas. Il en va de même pour un thermos – il garde les boissons froides au frais lors d’une chaude journée d’été et vice versa.

KÄTU: Vous pouvez également passer du temps dans votre tente, pour cela nous restions dans notre sac de couchage. Nous avons vraiment bien dormi, peut-être que c’était la partie la plus agréable de la journée et de la nuit. Vous devez entrer dans le sac de couchage lorsque vous avez chaud. C’est pourquoi il est conseillé de courir ou sauter un peu à l’extérieur de la tente, avant d’entrer dans son sac de couchage. Les sacs de couchage retiennent la chaleur du corps humain. Il y avait des moments où mes orteils ne pouvaient pas du tout se réchauffer, puis je devais à nouveau sortir du sac de couchage et me déplacer. Je pouvais également bouger mes jambes à l’intérieur du sac de couchage, cela pouvait prendre jusqu’à une demi-heure pour que mes orteils soient à nouveau chauds.

Pâtes au Thon chaudes sur le terrain découvert de Laponie

KÄTU: La plus grande source de sensation de chaleur est de manger un repas chaud ! Nous avions avec nous des aliments de randonnée riches en calories, c’était si simple de verser de l’eau chaude et de prendre un merveilleux déjeuner et dîner. Manger est très important, car le corps consomme beaucoup plus d’énergie dans le froid que d’habitude. Nous nous sommes donc toujours assurés que nos estomacs étaient pleins et que nous mangions suffisamment. HANS: Si vous mangez correctement, votre corps a du carburant à brûler et vous évitez ainsi de geler. Un autre avantage des aliments de randonnée lyophilisés est leur emballage léger. Il est donc très facile de transporter de la nourriture pendant plusieurs jours. Il faut aussi mentionner que les repas de Tactical sont extrêmement délicieux ! Notre préféré est définitivement le Pâtes au Thon

KÄTU: Bref, vous pouvez faire face au froid, il vous suffit d’avoir la volonté de bouger constamment et de faire fonctionner votre corps. Avec un équipement approprié et, bien sûr, de la nourriture qui vous réchauffe et vous donne de l’énergie.